ISFM, formation médicale postgraduée et continue
 
Dossiers politiques
Maîtrise des coûts / budget global

Maîtrise des coûts / budget global

Le Conseil fédéral, le Parlement et plusieurs partis ont décidé en 2017 de vouloir freiner la hausse des coûts de la santé. L’introduction d’un budget global fait son chemin. La FMH soutient des mesures visant à freiner les coûts qui sont efficaces et réalisables sans impacter les soins aux patients. Inversement, le budget global ne résout aucun problème et se fait au détriment des patientes et des patients.

Les dépenses mensuelles d’un ménage moyen pour les primes d’assurance-maladie ont augmenté de 100 francs entre 2006 et 2014. La hausse constante des moyens mis à disposition s’explique par l’évolution démographique (population vieillissante) et les progrès de la médecine qui ouvrent toujours plus de possibilités pour traiter des maladies initialement difficiles à soigner. 

Or il est indispensable d’utiliser ces moyens à disposition de la manière la plus pertinente possible. C’est pourquoi, pour maîtriser les coûts, la FMH exige des mesures efficaces qui exploitent le potentiel d’efficacité inutilisé sans impacter la qualité des soins ni créer une médecine à deux vitesses.

Freiner les coûts, mais de manière efficace

  • Réduire l’administration
  • Introduire un financement uniforme
  • Renforcer les soins ambulatoires
  • Optimiser les structures du système de santé
  • Introduire une vision globale des coûts reprenant les bénéfices des traitements pour les patients

Impact du budget global

Ce film explique brièvement l’impact du budget global sur les patientes et les patients.

Ce que pensent les experts du budget global

Les budgets globaux ne sont pas nouveaux dans le domaine de la santé : l’Allemagne les a introduits déjà sur tout son territoire pour les secteurs ambulatoire et hospitalier. Aux Pays-Bas aussi, des objectifs de dépenses fixés par le gouvernement doivent être respectés. Quant à la Suisse, les cantons ont la possibilité de fixer aujourd’hui déjà un montant global pour le financement des hôpitaux en vertu de l’art. 51 LAMal. Toutefois, seuls les cantons de Genève, du Tessin et de Vaud y ont recours.

Les budgets globaux, un remède miracle ? Pour savoir si ce modèle peut être facilement transposé à la Suisse, nous avons interrogé plusieurs experts de différents domaines et de différents pays sur leurs expériences en la matière : regardez et écoutez nos interviews vidéos.

 
Dr méd. Jürg Schlup, Président de la FMH
 
Dr René P. Buholzer, directeur d'Interpharma
 
 
Dr méd. Philippe Eggimann, Présdient de la Société vaudoise de médecine (SVM)
 
Christian Camponovo, directeur Clinica Luganese
 
 
Heleen Post, Fédération néerlandaise des patients et des consommateurs
 
Prof. Ueli Kieser, Institut de droit et de pratique juridique de la Haute école de St-Gall
 
 
Prof. Volker Ulrich, Université de Bayreuth
 
Dr Dominik Graf von Stillfried, directeur de l’Institut central pour la médecine conventionnée en Allemagne
 

Cela pourrait aussi vous intéresser

Contact

FMH
Secrétariat général
Elfenstrasse 18, case postale 300
3000 Berne 15

Tél. 031 359 11 11
Fax. 031 359 11 12
info

Formulaire de contact
Plan de situation

Suivez-nous sur Twitter

FMH Twitter