FMH, organisation professionnelle
 
Santé publique
Changement climatique et santé

Changement climatique et santé

L’Assemblée des délégués de la FMH a reconnu le changement climatique comme une menace substantielle pour la santé régionale et mondiale. Le changement climatique constitue la plus grande menace sanitaire de notre siècle. Tant la nouvelle stratégie du Conseil fédéral en matière de politique de santé 2020-2030 que la pandémie de COVID-19 soulignent l’importance d’adopter une vision globale de la santé humaine liée de manière complexe à notre environnement.

Consciente du rôle particulier et de la responsabilité du corps médical, la FMH poursuit la vision inscrite dans la Stratégie du corps médical suisse sur les possibilités d’action concernant le changement climatique :

« Le corps médical suisse s’engage pour le renforcement des mesures visant à promouvoir la santé planétaire. Porté par sa vision d’un système sanitaire qui favorise durablement la promotion de la santé tout en étant résilient au changement climatique, il aide à atteindre cet objectif par des mesures proportionnées et financièrement supportables. »

La stratégie élaborée par un groupe de travail composé de membres des organisations faîtières VEDAG, SMSR, OMCT, FMCH, CMPR, ASMAC, ainsi que de la swimsa et de l’ISFM, a été adoptée à une large majorité par la Chambre médicale.

Il est incontestable que le changement climatique ainsi que l’élévation de la température moyenne mondiale sont dus aux émissions de gaz à effet de serre. Le sixième rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) illustre l’ampleur du changement climatique d’origine anthropique. Dans de nombreux domaines, les changements déjà intervenus sont irréversibles ou inéluctables : une augmentation de la température moyenne de la planète, une élévation du niveau de la mer, la fonte des glaciers, des périodes de sécheresse ainsi que de fortes pluies façonneront le climat mondial dans les années à venir. La Suisse a signé l’accord de Paris en 2015 et l’a ratifié en 2017. À l’échelle nationale, la mise en œuvre de l'accord de Paris exige d’ici 2030 une réduction de moitié des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990.

Avec la présente stratégie, le corps médical a pour objectif d’apporter sa contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il est nécessaire d’agir sur les points suivants :

  • Information du corps médical ainsi que des patientes et patients
    Le corps médical est conscient de ses possibilités d’action et s’engage à développer et diffuser le savoir et le savoir-faire en matière de santé planétaire.
  • Réduction des gaz à effet de serre (atténuation)
    Le corps médical suisse contribue activement à la réduction des gaz à effet de serre et à la préservation des ressources lorsqu’il accomplit sa tâche consistant à assurer les soins de santé de la population. Dans la mesure du possible, il participe à la réalisation des objectifs de réduction des émissions de la Confédération.
  • Adaptation à l’évolution prévisible du climat (adaptation)
    Le corps médical suisse s’engage à faire en sorte que la Suisse et son système de santé soient adaptés et résilients face à la mutation du climat. L’accent est mis sur la promotion de la santé et la prévention, et les groupes de population vulnérables bénéficient d’une protection particulière.
  • Renforcement du rôle des médecins en tant que modèles
    Le corps médical suisse s’engage en faveur de politiques qui protègent et agissent pour promouvoir la santé publique et planétaire. Il joue un rôle exemplaire, notamment en favorisant les co-bénéfices.

Des objectifs et des mesures clairs sont formulés pour chacun de ces domaines. Les indicateurs permettent d’évaluer les mesures et, si nécessaire, de les adapter pour atteindre les objectifs de durabilité. Pour chaque indicateur, la date limite de réalisation est précisée.

Les mesures adoptées par la Chambre médicale sont les suivantes :

  1. Création d’un groupe de suivi composé de membres issus des organisations faîtières et d’experts du domaine du changement climatique et de la santé.
  2. Le Secrétariat général de la FMH et l’ISFM se soumettent à un audit de leurs émissions afin de rendre le travail au Secrétariat général aussi respectueux que possible du climat et des ressources. Les résultats obtenus sont rendus public.
  3. Le groupe de suivi définit des projets supplémentaires et les propose au Comité central de la FMH. Ces projets doivent présenter un avantage direct et effectif pour le corps médical afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans la pratique.
  4. La FMH informe ses membres à un degré approprié sur les mesures, les projets et les développements.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Contact

FMH
Secrétariat général
Nussbaumstrasse 29, case postale
3000 Berne 16

Tél. 031 359 11 11
info

Formulaire de contact
Plan de situation

Suivez-nous sur les médias sociaux