FMH, organisation professionnelle
 
Dossiers politiques
Financement uniforme (EFAS)

Financement uniforme (EFAS)

Les coûts hospitaliers des traitements médicaux sont répartis entre les cantons et les assurances-maladie à hauteur respectivement de 55 et 45 % alors que les coûts des soins ambulatoires sont à la charge intégrale (100 %) des assureurs-maladie et sont donc couverts par les primes de leurs assurés.

Le transfert accru selon le principe « ambulatoire avant stationnaire » de prestations hospitalières onéreuses vers des traitements ambulatoires moins chers est souhaitable et pertinent d’un point de vue économique global. Pourtant ce transfert conduit à des augmentations des primes car les prestations ambulatoires et hospitalières sont financées différemment. C’est pourquoi il est nécessaire de mettre en place un financement uniforme pour toutes les prestations, qu’elles soient ambulatoires ou hospitalières. Les cantons participeraient à parts égales au financement des prestations ambulatoires et hospitalières.

EFAS – bientôt une réalité ?

Un transfert accru des prestations hospitalières onéreuses vers des prestations ambulatoires à un meilleur coût, selon le principe de « l’ambulatoire avant l’hospitalier », est souhaitable et pertinent pour l’ensemble de notre économie. Or, le transfert de l’hospitalier, c’est-à-dire les traitements avec hospitalisation, vers l’ambulatoire (sans hospitalisation) fait augmenter les primes. POURQUOI ? Explication en vidéo :

Cela pourrait aussi vous intéresser

Contact

FMH
Secrétariat général
Nussbaumstrasse 29, case postale
3000 Berne 15

Tél. 031 359 11 11
info

Formulaire de contact
Plan de situation

Suivez-nous sur les médias sociaux